Histoire des jardins ouvriers de Sélestat

2002-2009

2002 : Une tentative d'aide aux personnes en difficulté

Au printemps 2002, le jardin B78 au Galgenfeld est mis à disposition de l’association l’ATELIER pour y effectuer une action de réintégration de personnes en difficulté.

Les premiers bénéficiaires n’ayant pas entretenu le jardin, deux nouveaux bénéficiaires se voient attribuer le jardin. Ces personnes sans doute insuffisamment épaulées par l’association l’ATELIER ne s’impliquent pas davantage et l’opération tourne court au printemps 2003.

2003 : Réfection du réseau d’eau de 48 jardins au Galgenfeld

Le réseau d’eau distribuant les jardins A1 à A47 date de 1946. Chaque année ou presque des fuites apparaissent à la mise en eau du réseau ou lors de la saison de jardinage. Au printemps 2003, une fuite de 1,5m3/jour est détectée sans pouvoir être localisée. La réfection du réseau d’eau est donc engagée.

Pour, entre autres, son moindre impact sur les plantations en place la solution d’une conduite « aérienne » en acier galvanisé est retenue.

- Le 15 juin, le fond des jardins est dégagé sur 70cm de large, par les fermiers.
- Le 29 juin, les trous ont été creusés par les fermiers aux endroits indiqués.
- Mi-juillet, les bénévoles du Comité, aidés des fermiers coulent les plots béton et posent les cornières de fixation des conduites.
- Durant l’été caniculaire de 2003, les conduites sont posées par les bénévoles du Comité, aidés de quelques trop rares fermiers.
- Courant octobre, le raccordement des conduites aux compteurs est réalisé avec l’aide de la Ville pour creuser les tranchées.

460 heures de travail sont comptabilisées et la facture totale s’élève à 6808€ (7943€ de 2012) soit le tiers des fonds de réserve de l’AJOS. Le nouveau réseau d’eau est opérationnel pour le printemps 2004. L’été caniculaire engendrant une consommation d’eau élevée fera que l’impact de la fuite sur les factures d’eau 2003 sera limité.

2004 : Didier COUCHEVELLOU, Président de l’AJOS

En avril 2004, Jean-Louis GOLLING, après 6 années à la tête de l’association ne souhaite pas être reconduit dans ses fonctions de Président de l’AJOS. Didier COUCHEVELLOU qui occupait la fonction de Secrétaire le remplace, devenant ainsi le 7ème Président de l’association depuis sa création en 1925.

Des chevreuils au Galgenfeld

Au printemps 2004, des chevreuils trouvent le gite dans le bosquet autour du foyer de l’AJOS et le couvert dans les jardins. 60h de travail de bénévoles sont nécessaires pour poser 200m de clôture au nord du site le long de la forêt d’acacias.

 

L’AJOS à l’ère du numérique

Une adresse mail …

Début 2007, l’AJOS offre à ses adhérents la possibilité de communiquer par mail. L’adresse  électronique se devait d’être gratuite et pérenne. En 2014, nous disposons de l’adresse mail de plus de 50% des membres et  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. est aujourd’hui un vecteur de communication incontournable.

... et un site web

L’AJOS infos de février 2008 inaugure officiellement le site web de l’AJOS. A cette époque … pas très ancienne pourtant les sites web d’association de jardins ouvriers ou familiaux sont inexistants. L’hébergement se doit d’être gratuit, indépendant d’un Fournisseur d’Accès Internet (FAI) et sans publicité. L’adresse http://ajos.fr.tp  répond dans un premier temps au besoin.

Très rapidement apparait la nécessité de pérenniser l’adresse url du site web. De plus, l’espace de stockage nécessaire croît, de même que les besoins (Forum, espace réservé aux membres du Comité, espace de travail collaboratif pour les membres du Bureau, etc …). Depuis le 30/09/2009 le site web et les documents informatiques de l’AJOS partagés entre les membres du Bureau sont hébergés et les noms de domaine www.ajos.fr et www.jardins-ouvriers-selestat.fr sont  réservés moyennant redevance (90€/an en 2013)

Début 2014, le site web www.jardins-ouvriers-selestat.fr est particulièrement bien référencé par les moteurs de recherche et près des trois quart des personnes venant se renseigner pour l’obtention d’un jardin ont consulté notre site web.

De l’animation dans les jardins

Le concours des jardins

En 2002 l’association renoue avec des pratiques d’avant guerre : le concours des jardins. Mais le concours est maintenant réservé aux seuls jardins gérés par l’AJOS, et non également aux jardins privés.

Vignette Resultat concours jardinsTrois types de prix sont attribués : prix spécial du Jury, prix du fleurissement et prix d’encouragement pour les nouveaux membres. Le prix de la diversité biologique n’apparaîtra qu’en 2010.

Pour ce premier concours, le 2 juillet 2002, Henri BAUMANN (A18), Denis CARL (B55), Emile FROMMER (B73), Joseph KELLERER (C12), Georges MEYER (A30) et Alfred SCHEIDEKER (D02) sont honorés du prix spécial du Jury tandis que Alphonse KAMMERER (A39), René LEMERCIER (B80), Osman OCAK (C14), André PATENOTTE (E08) et Bernard PFRIMMER (B69) se voient récompensés de leur travail par le prix du fleurissement. Ruza GRUJIC (E17), Alexandre HEITZ (C20) et Gérard TROTZIER (B70) reçoivent quant à eux le prix d’encouragement (Resultats_Concours_jardins_depuis_2002-AJOS.pdf).

Les concours « Fleurs, fruits et légumes du jardin »

A l’été 2008 s'ajoute un nouveau concours. Les jardiniers sont invités trois fois dans la saison à apporter un panier avec le fruit de leur récolte du jour. Rapidement, les cagettes en plastique laisseront place à de jolis paniers et la présentation sera de plus en plus soignée voire originale (voir les photos en page "Concours des paniers").

Les jardiniers présents désignent par vote les 4 paniers primés à chaque concours. Pour cette première année, sont récompensés : Arnaud CHEREST (B97), André GOJON (A32), Raymond KOFFEL (A01), Pascal OLIVEIRA (A22), Charlot FLECKSTEINER (A18), Pascal JOUFFREY (A33), Pierre SMOCZYNSKI  (B61), Michel TRENEL (A30), Robert GRUSCHWITZ (E04), Michel LELKIC (A40), André SIFFERT (B48) et Arnaud CHEREST (B97).

Des photos du 1er concours de juin 2008 auquel 12 cagettes ou paniers étaient présentées :

Des expositions de tomates pour inciter à la diversité

Le 29 août 2009, l’AJOS organise sa première exposition de tomates produites dans les jardins. Les débuts sont modestes mais prometteurs puisque 56 variétés identifiées sont exposées. Au fil des ans l’idée fait son chemin, les jardiniers de l’AJOS diversifient leurs cultures de tomates et le 31 août 2013, 95 variétés sont présentées (voir notre page web consacrée à ces expositions annuelles).

Des passions apparaissent chez certains et lors de la collecte des cotisations en février 2012, 200 sachets de graines de tomates très variées, préparés par Alfred STOCK sont distribués. En 2013 et 2014 l’opération est renouvelée et 400 sachets de 75 variétés sont distribués auprès des membres de l’AJOS.

 

L’AJOS a su s’adapter  à son époque. L’ère du numérique facilite les échanges et les manifestations organisées permettent de tisser des liens conviviaux entre les membres de l’AJOS.

Le jardinage respectueux de l’environnement revient dans les préoccupations des sélestadiens et la demande de jardins est importante, nécessitant de trouver de nouveaux terrains pour y implanter nos jardins familiaux.

 

Lire la suite : 2010 à 2014 ... les jardins ouvriers en expansion  fleche bas 60x60

Revenir à : 1996-2001 ... La fin des abris faits de bric et de broc  fleche haut 60x60

Revenir à : 1990-1995 ... Des jardins mieux aménagés  fleche haut 60x60

Revenir à  1976-1989 ... Une nouvelle période d'extension des jardins  fleche haut 60x60

Revenir à 1950-1975 ... L'urbanisation grignote les jardins  fleche haut 60x60

Revenir à 1946-1949 ... Un nouveau départ  fleche haut 60x60

Revenir 1925-1945 ... Naissance de la Société pour le développement des jardins ouvriers  fleche haut 60x60

Revenir à l'introduction de l'historique : Histoire de l'AJOS - Introduction  fleche haut 60x60

 

nth theme exotic holland hr

Plan du site Nous contacter Mentions légales
Copyright (c) 2008-2016 AJOS. Tous droits réservés.