Histoire des jardins ouvriers de Sélestat

1976-1989

Printemps 1976, les parcelles 91 à 94 sont créés au Galgenfeld

Depuis 1954, l’association dispose d’une bande de terre en limite Est du site Galgenfeld II (actuels jardins 91 à 95), cultivée de manière plus ou moins régulière au début des années 1960 avant d’être laissée en prairie faute de demande de jardin.

Le 11 novembre 1975, l’association récupère ce terrain de 10 ares indûment exploité depuis un an par un agriculteur d’Ebersheim. Les terrains initialement numérotés 81a et 81b, puis 81, 82 et 83 jusqu’au 11 novembre 1979 et correspondant aujourd’hui aux parcelles 91 à 94 sont clôturés et attribués en mars 1976.

L’eau y est amenée depuis le jardin 75. Sur décision du C.A. chaque locataire doit s’acquitter d’une somme de 400F à payer en 4 anuités pour participation aux frais de raccordement au réseau d’eau. Le locataire de la parcelle 75 qui a creusé la tranchée dans son jardin se voit quant à lui gratifié d’une indemnité de 75F (45€ de 2012).

50 ans d’existence des Jardins Ouvriers de Sélestat

Le 14 septembre 1975, l’AJOS fête ses 50 ans d’existence. Après l’accueil des délégués et invités des associations sœurs et du Comité fédéral, la journée débute à 8h30 par une cérémonie au monument aux morts avec dépôt de gerbes. S’ensuit  l’Assemblée Générale de la Fédération des Jardins Ouvriers d’Alsace, salle Fackler à la caserne des pompiers, puis à 11h30 la réception officielle par la municipalité à l’hôtel de Ville.

1975 Menu 50eme anniv VignLes délégués et invités sont ensuite conduits en voiture et autocar pour un déjeuner à « l’hôtel du Haut Koenigsbourg » en présence du Maire de Sélestat, le Dr Maurice KUBLER et du député Albert EHM (voir le télégramme). Le café-liqueur est offert par l’AJOS aux 134 convives.

Après un concert de musique folklorique et populaire sur la terrasse de l’hôtel, les  convives sont ramenés par autocar à Sélestat et 80 d’entres eux  visitent la bibliothèque humaniste avant que les festivités du 50ème anniversaire ne soient officiellement closes vers 17h.

1975 Page garde plaquette 50 anniv VignA l’occasion de cet anniversaire 540 plaquettes de 36 pages sont imprimées. La vente de ces plaquettes et les insertions publicitaires (100F la demi-page et 200F soit 132€ de 2012 la page) permettront de financer en grande partie cette opération de communication dont le coût final pour l’AJOS sera de 1155F (764€ de 2012).

Une comptabilité scrupuleuse de cette journée est tenue comme en atteste le décompte signé du Président (voir le décompte). Le coût pour l’association de cette journée s’élève à 3133F (2073€ de 2012). Un demi-siècle d’existence mérite sans doute d’être fêté et l’on est loin des 800 participants du 25ème anniversaire !

Mars 1978, Claude GEORGE Président pour 20 ans

Le 5 mars 1978, Gustave SCHWARTZ qui était Président depuis 1975 quitte ses fonctions pour profiter pleinement de sa retraite. Claude GEORGE le remplace devenant ainsi  le 5ème Président de l’AJOS, après Joseph BENE, René LIGNIER, Georges GIESSMAR et Gustave SCHWARTZ .

Claude GEORGE présidera aux destinées de l’association jusqu’au printemps 1998. Durant ces 20 années, il réorganisera profondément l’association et impulsera de nombreux projets comme nous le verrons par la suite.

L’automobile entre au Galgenfeld

Durant l’hiver 1978-1979 la SNCF pose une clôture en limite de son emprise sur le site du Galgenfeld. Cette clôture empêchant une circulation aisée, les angles des jardins 10, 20, 41, 47, 48 et 49 sont coupés. A l’occasion de ces travaux, il est décidé de porter la largeur des chemins distribuant les jardins 11 à 47 de 2,50m à 4,50m. Les avis sont très partagés, mais l’automobile triomphe et prend place dans les jardins !!

1981 juin Chemins Galgenfeld VignL’élargissement des chemins entrepris à l’hiver 1978-1979 s’achèvera en 1981 par la réalisation des clôtures. Les matériaux sont mis à disposition par l’AJOS, charge aux jardiniers de construire les murets et remettre en place les clôtures.

Achats de semences, plants

Depuis 1945 et jusqu’en 1972 au moins, l’AJOS achetait semences, plants de pommes de terre, arbres, pieux, engrais et produits de traitement qu’elle revendait à ses membres. La distribution se faisait au dépôt de matériel de l’association, dans le rempart Vauban.

En février 1979, l’AJOS s’affilie à la « Société Coopérative Agricole et Maraîchère de Sélestat » sise 1 rue de Rhinau en achetant 10 parts sociales pour un montant total de 200F. Cette affiliation permet aux membres de l’AJOS de s’approvisionner auprès de cette coopérative qui sera dissoute en 1988, suite à des difficultés de trésorerie.

Automne 1982, création des jardins 81 à 90 au Galgenfeld

Depuis février 1978, contact est pris avec la Ville pour obtenir la mise à disposition de 34 ares de terrain le long de la RN83 afin d’y créer les jardins 81 à 90 actuels. Le terrain qui était exploité par un agriculteur doit être aplani et un apport de terre végétale est nécessaire, car lors des travaux de mise à 2 fois 2 voies de la RN83 des remblais y ont été entreposés. Les travaux débutent en janvier 1981.

Un emprunt de 20000F sur 5 ans au taux de 11,25% est contracté par l’AJOS pour financer l’aménagement de ces 10 jardins auxquels s’ajoutent 4 jardins au fond du site du Galgenfeld (95 à 98). Pour assurer le remboursement de ce prêt, le droit de fermage 1981 passe de 15F à 20F (10F au Giessen) avec une majoration de ce droit de fermage de 10F par an de 1982 à 1984 pour les jardins 1 à 80 du Galgenfeld. La cotisation passe de 15F en 1981 à 20F en 1982.

1981 Plan jardins 81 90 VignLes 10 nouveaux jardins sont aménagés durant l’hiver 1982/1983 et attribués au printemps 1983. 700 heures de travail bénévole ont été nécessaires à la création de ces jardins et le coût total de l’opération s’élève à 84507F  (26800€ de 2012) dont 11485F à charge de l’association, 30855F à charge des 10 futurs locataires, le reste correspondant à des subventions de la Ville.

Compte tenu du coût de prise en charge de la location (3085F soit près de 900€ de 2012), tous les jardins ne trouveront pas preneur dès l’automne 1982. Ainsi le jardin 86 ne sera attribué qu’en novembre 1984.

Les thuyas en bordure de route sont très officiellement plantés par les membres du Conseil le 27 novembre 1982.

32ème et dernière visite aux "vieux" à l’hôpital St QUIRIN

Depuis 32 ans et à l’initiative de la Fédération des Amis des Jardins Ouvriers d’Alsace, l’AJOS offre le 1er dimanche de septembre fleurs et friandises, aux "vieux" de l’hôpital St QUIRIN. Les temps changent et la visite du 22 septembre 1985 sera la dernière.

Nous ne gardons pas trace des raisons qui ont amené à l’interruption de cette manifestation de solidarité intergénérationnelle mais en 1986, l’AJOS fait un don d’un montant de 1500F (372€ de 2012) à l’association des « Amis des personnes âgées de St Quirin ».

Création des jardins 95 à 98, puis 99 au Galgenfeld

1983 Plan jardins 95 98 VignDepuis 1981, l’association travaille à la création des jardins 95 à 98 du Galgenfeld.

Le jardin 95 est achevé et loué dès 1983. Au printemps 1987, tous ces terrains sont clôturés. Toutefois, les terrains 96 et 97 resteront en friche pendant 1 à 2 ans.
A cette période, la liste des demandeurs de jardin est très réduite et la participation aux frais de création du jardin décourage.
 Aujourd’hui, compte tenu du nombre de demandes de jardins en attente, on ne peut que se féliciter de la volonté des dirigeants de l’époque d’être allé au bout de ce projet de création de 14 jardins.

Ainsi au printemps 1987, l’association met à disposition de ses membres 97 jardins au Galgenfeld, 29 jardins à la Ruchersmatt et 25 jardins au Giessen soit un total de 151 jardins. A cette même date, 263 membres sont à jour de la cotisation (25F soit seulement 6€ de 2012 !!!). Le droit de fermage est de 55F (13€ de 2012) pour les jardins de 5 ares, 33F pour ceux de 3 ares du Galgenfeld et de la Ruchersmatt et 25F pour les jardins du Giessen qui ne disposent pas de l’eau courante.
La parcelle 99 ne sera créée qu’à l’automne 1992 et raccordée au réseau d’eau en 1994.

L’emprise foncière des jardins se stabilise, les baux avec la Ville ont été reconduits et 14 jardins ont été créés durant ces 15 dernières années. La tendance s'est inversée par rapport à la période 1964-1973.

Sous l'impulsion de Claude GEORGE, de nombreux projets prennent forme : réfection du chemin et des clôtures au Giessen, nécessité d'un local pour accueillir les réunions du Comité,  installation de compteurs d'eau individuels, rénovation des abris ...  marqueront la décénie 1990-2000.

Lire la suite : 1990-1995 ... Des jardins mieux aménagés  fleche bas 60x60

Revenir à 1950-1975 ... L'urbanisation grignote les jardins  fleche haut 60x60

Revenir à 1946-1949 ... Un nouveau départ  fleche haut 60x60

Revenir 1925-1945 ... Naissance de la Société pour le développement des jardins ouvriers  fleche haut 60x60

Revenir à l'introduction de l'historique : Histoire de l'AJOS - Introduction  fleche haut 60x60

 

nth theme exotic holland hr

Plan du site Nous contacter Mentions légales
Copyright (c) 2008-2016 AJOS. Tous droits réservés.